31 juillet 2008

Espérance

Ma chère M., Comme c’est étrange, l’esprit. Sa logique qu’on croit inconsciente, les méandres qu’il emprunte pour se frayer un chemin jusqu’à la surface et se traduire en mots, en images, en sons… Voilà deux fois que je saisis ma plume pour t’écrire enfin, répondre à ce renversant message que tu m’as envoyé, la première s’est limitée à l’écriture d’un simple mot vite oublié au gré des jours un peu tempétueux que je traverse. Et ce soir, après une nouvelle vague de doute sur les 20 ans qui viennent de s’écouler, sur des... [Lire la suite]
Posté par lunemalo à 21:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

04 juin 2008

L'âme des poupées

Chère P. Depuis 4 jours, l’impression ne m’a pas quittée. J’ai quelque peine à la décrire, d’ailleurs, c’est une sensation diffuse, une présence, oui c’est cela. Tu ne m’as pas quittée depuis dimanche, pas plus que les souvenirs épars de cet endroit hors du temps, si éloigné dans l’esprit et l’atmosphère de l’affairement joyeux du boulevard si proche. Et en même temps le regret me hante, celui de n’avoir pas eu assez de temps, de n’avoir pas osé, peut-être, et se mêle à l’espoir que d’autres rencontres suivront,... [Lire la suite]
Posté par lunemalo à 22:31 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
30 mars 2008

Plan de campagne

Du Général des R.P A. au Colonel I. Cher ami, Quelques mots en hâte pour vous informer que le ravitaillement attendu impatiemment sur le front de l’est est arrivé à destination sans encombre. Outre le paquetage prévu, nous y avons trouvé deux petites surprises qui nous ont fait grand plaisir en ces jours de grisaille persistante. La livraison a été faite dans la journée selon les instructions et grâce à votre diligence, le lieutenant-colonel L. est fin prêt pour la campagne de printemps. Il me charge de... [Lire la suite]
Posté par lunemalo à 18:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
10 février 2008

Naissance

Ma chère M., J’ai trouvé ce matin la grande enveloppe portant ton écriture, un peu pliée par le facteur qui peste toujours contre la toute petite fente de la boîte aux lettres. Pas moyen de lui faire comprendre que nous ne pouvons pas tout faire en même temps, que la fameuse boîte standard n’est pas envisageable, bref qu’il va devoir continuer de sonner lorsque le courrier est trop volumineux. Peu importe, froissée ou pas, l’enveloppe était là. Qu’elle est jolie cette photo, quel regard il  avait, déjà, ce tout-petit... [Lire la suite]
Posté par lunemalo à 14:31 - - Commentaires [14] - Permalien [#]